Comment forcer vos abonnés à liker, commenter et partager

By Patricia Non classé, réseaux sociaux 2 commentaires sur Comment forcer vos abonnés à liker, commenter et partager

L’une de mes abonnées m’a récemment posé cette question qui vous a sans doute traversé l’esprit à un moment. Comment « forcer » les gens à partager?
Alors faisons un peu le tour du propriétaire à ce sujet.

Cet article s’adresse aux personnes qui ont quelque chose à promouvoir via les réseaux sociaux mais aussi par email et tous les moyens que vous utilisez pour diffuser votre message.

Pourquoi nous aimons Facebook

De nombreuses études ont été menées sur le sujet par des grands médias et des universités américaines.

Il apparaît que la présence sur les réseaux sociaux et la raison pour laquelle nous y passons un temps déraisonnable, réside en ceci que l’activité qu’on y déploie est en connexion avec le centre neurologique du plaisir et de la récompense : passer du temps sur Facebook, c’est gratifiant.

Pourquoi nous sommes sur Facebook

Parmi les nombreuses raisons pour lesquelles certains d’entre nous sont si présents et si actifs se trouve le fait de se définir aux yeux des autres.
En publiant des statuts, en lisant, commentant et partageant, nous disons quelque chose de nous aux autres.

La diffusion d’infos liées à des causes relève de cette catégorie.

Et ces dernières – les infos relatives à des causes – sont exceptionnellement importantes parce qu’elles permettent à la personne de témoigner de sa grandeur d’âme, un champ de la personnalité relevant de la transcendance, qui est terriblement délaissé dans un monde qui focalise l’attention sur l’avoir, le faire, la consommation, la superficialité et l’immédiateté.

La mobilisation citoyenne – précisément favorisée par Facebook – témoigne de tout cela à la fois.

Pourquoi ça marche pour les ONG, l’associatif, les animaux et pas pour moi

Sur Facebook, les gens – vos abonnés et les autres- sont donc très focalisés sur eux-mêmes tout en étant capables de se mobiliser pour des causes qui les dépassent.

Les causes et le narcissisme, est-ce contradictoire ?

Non : ce sont les émotions qui font le pont entre moi et ce qui me dépasse, le transcendant. « Je vous parle de moi m’engageant jusqu’à un certain point vis à vis de causes qui me touchent et qui éveillent ma grandeur ».

Jusqu’où va l’engagement ?

Il y a une gradation dans l’engagement des individus : tous les actes ne présentent pas le même degré d’engagement.
Liker, commenter, diffuser de l’info, signer des pétitions, c’est une chose.
La réelle différence, c’est quand la personne est bouleversée au point de s’engager en personne, dans le réel; elle peut, par exemple,

  • collecter des fonds,
  • des capsules en plastique,
  • vendre des TShirt
  • ou aller offrir des vêtements et des biens aux réfugiés
  • ou même payer de sa personne en leur tenant compagnie, en chantant pour eux, si elle a ce talent.

Le changement de statut qui fait la différence

Ce qui est super, c’est que cet élan merveilleux va de pair avec un changement de statut pour la personne : elle passe de simple quidam à héros. Elle passe « de zero à héros ».
Et cette promotion fait une différence monumentale dans la vie de cette personne.

Comment forcer les gens

Après cela, la réponse est simple : Forcer ? N’y pensez même pas !
Vous voyez bien que ce qui fait bouger les gens, ce n’est pas la contrainte : c’est l’émotion, l’élan du coeur.

Morale de l’histoire

Vous voulez qu’on diffuse votre info ?
Rendez-la bouleversante sous un angle ou un autre.
Procurez une expérience exceptionnelle à la personne que vous visez.

Rendre vos infos glamour, comment ça marche ?

Ca passe essentiellement par votre rhétorique, la façon dont vous racontez les choses. J’ai déjà beaucoup parlé de storytelling par ailleurs.

Ne parlez pas de vous et de votre produit mais de la façon dont la vie de votre interlocuteur va être bouleversée après qu’il ait vécu l’expérience que vous lui promettez.

Simplement, n’espérez pas obliger qui que ce soit à partager vos contenus, ni vos abonnés ni quiconque.

Avant d’espérer contraindre les autres, accordez-leur vous-même, avec grâce, ce que vous attendez d’eux.

Vous connaissez cette citation qu’on attribue à Gandhi

« Sois le changement que tu veux voir dans le  monde ».

Si vous voulez plus d’engagement vis à vis de vos contenus, commencez – vous ! – par vous engager envers ceux des autres.

Les icônes de partage sont en haut à gauche sur cette page.
La zone de commentaires est sous cet article.

Merci pour vos réactions.

 

 

  • Share:
2 comments
  • Marjolaine Râ
    Posted on 28 septembre 2015 at 12 h 19 min

    Bonjour,

    Je souhaite avoir votre opinion sur ma page Facebook. Merci d’avance.

    Marjolaine

    Reply
    • Patricia Mignone
      Posted on 11 octobre 2015 at 20 h 36 min

      Marjolaine
      Votre page contient beaucoup d’infos mais elle a une orientation trop marchande. Elle n’est pas assez bienveillante.
      De plus, vous n’apparaissez pas : les gens s’attachent à des personnes, pas à des produits.
      Je vous suggère de lire les nombreuses publications que j’ai déposées sur le site au sujet de la page Facebook.
      Il y a aussi celle-ci (et de nombreuses autres). http://www.toplexis.com/copywriting/une-lecon-de-copywriting-au-parfum-de-paul-auster/
      Ensuite, il faudra vous mettre aux FB Ads. C’est inévitable.

Leave a comment