Que dites-vous après avoir dit « bonjour »?

Par Patricia communication durable, Non classé 9 commentaires sur Que dites-vous après avoir dit « bonjour »?

Quand vous étiez ado, vous demandiez-vous à quoi ça sert de demander : « ça va ? » quand on s’attend à ce que l’autre réponde : « ça va ! » et rien de plus ?
Ce billet a pour objet de vous amener à réfléchir à ce que Debra Fine a appelé la « petite conversation ».

Que dites-vous après avoir dit "bonjour"?Ca va ?

A quoi cela sert-il de demander si ça va à une personne dont on veut juste qu’elle réponde que ça va ? C’est un acte qui traduit le besoin de s’assurer que le contact passe. Si quelqu’un vous demande si ça va, c’est au moins qu’il y a un lien d’une nature quelconque entre vous. En effet : en principe, un inconnu ne vous posera pas la question… sauf s’il veut nouer le contact. Et, subséquemment, ça indique aussi qu’en cas de besoin, vous pouvez compter l’un sur l’autre.

Big brother is watching you !

Collectivement, nous sommes réticents vis à vis des rapports de voisinage. Souvent, les voisins dérangent ; on se sent observé, pas libre de ses actes.

Dans un article consacré à l’habitat communautaire, j’ai lu que l’organisation villageoise avait quelque chose de paradoxal : d’un côté, on est, certes surveillé, observé. Mais d’autre part, on est aussi protégé par la vigilance des autres, vigilance qui joue un rôle régulateur : elle nous empêche de déroger aux règles collectives et prévient les intrusions.

A ce sujet, une anecdote me vient : en face de chez moi, se trouvait  un magasin de cycles dont le propriétaire se tenait debout sur le pas de sa porte une grande partie de la journée. Nous l’appelions « l’œil de Moscou ». Un jour, je transportais du matériel d’un entrepôt vers ma maison. En revenant chez moi pour la deuxième fois, j’ai constaté, effarée, que j’avais laissé la porte de ma maison grande ouverte. J’ai regardé l’Oeil de Moscou qui m’a juste dit : « je surveillais ! ». Et voilà le rôle des voisins parfaitement pointé : ils nous surveillent et nous protègent. Nous nous surveillons et nous protégeons. Et ce n’est pas une bonne idée de nous ignorer.

Ca va sous le signe du lien

Rappelez-vous : dans ce billet sur le networking en face à face, je soulignais que nous sommes des êtres de lien : nous avons fondamentalement besoin les uns des autres. Quand nous échangeons nos « ça va-ça va », nous nous rappelons simplement qu’il y a un lien entre nous. Quant à passer à table, c’est une autre histoire.

Et vous, quelle histoire de voisinage insolite partagez-vous ?

  • Partager
  • Chantal de Smet de Naeyer
    Dans 13 novembre 2012 à 13 h 47 min

    Je partage votre intéressant avis sur cette question. Moi aussi, je me demandais toujours pourquoi on demandais toujours « Ça va » .
    En fait c’est la même chose qu’en Angleterre avec le « How do you do? »

    Reply
    • Patricia
      Dans 13 novembre 2012 à 14 h 03 min

      Exactement, Chantal.
      Dans la théorie des fonctions du langage de Jakobson, ça correspond à la fonction phatique.
      C’est vide de sens, comme le mot « Allo? ». Ca sert juste à établir le contact.

  • funckytown
    Dans 10 janvier 2013 à 7 h 24 min

    Hello,
    Fatigue des ca va? ca va!
    Parfois je repondais non…
    😉
    faites l essai…

    Reply
    • Chantal de Smet de Naeyer
      Dans 22 janvier 2013 à 19 h 03 min

      Oui, moi je gaffe assez souvent sans le faire exprès en répondant
      pas trop. Je me jure de ne plus dire ça, je viens seulement de comprendre pourquoi on me regardait d’un air bizarre alors.
      Chantal

  • Patricia
    Dans 22 janvier 2013 à 19 h 19 min

    Ah ah! La logique mystérieuse des relations sociales!
    On en découvre tous les jours!

    C’est comme le fait de ne pas recevoir d’aide quand on tombe dans la rue…On croit que les gens sont égoïstes mais ça répond à une logique bien précise…

    Reply
  • michelcr
    Dans 15 décembre 2013 à 19 h 40 min

    le « ca va? » à la suite du bonjour classique a commencé à poindre à l’horizon des années 1990/. C’est une expression absolument stupide à mon avis lorsque celà sort du domaine intime des proches et de la famille. Le comble auquel j’ai pu assister dans le genre se situe au cours de la visite d’une connaissance en phase terminale dans un hopital. Nous étions réunis autour de son lit quand se présente une autre connaissance qui, en serrant les mains, lance à chacun « bonjour ca va? bonjour ca va? bonjour ca va? y compris le mourant. Je crois que nous sommes devenus de véritables moutons stupides et sans cervelle.

    Reply
    • Patricia Mignone
      Dans 16 décembre 2013 à 10 h 15 min

      « le « ca va? » à la suite du bonjour classique » existe depuis très longtemps, Cher Michel. Je l’ai toujours connu et je ne suis pas née hier.
      L’expression n’est pas plus stupide qu’une autre. Il est des tas de mots que la plupart des gens emploient sans se référer au sens d’origine.
      S’ils se rappelaient ce que signifient ces mots au départ, ils les éviteraient probablement.

  • michelcr
    Dans 17 décembre 2013 à 18 h 36 min

    oui en effet je suis d’accord avec vous……et me suis exprimé hâtivement. Là où je veux en venir c’est que dans le « ca va? » c’est le coeur qui parle, la sincérité de coeur qui, si justement ca ne va pas doit être prêt à répondre et, peut être, amener une réponse positive. Mais, malheureusement, tout le monde ne sait faire preuve d’empathie. Aussi ce mot, comme d’autres, est il employé sans conscience….à mon avis. Et puis, comme dans le travail au contact de la clientèle par exemple, il sied de ressentir la personne devant soi. Le côté humain en nous doit être capable de percevoir l’état de l’individu. Etc…. cordialement

    Reply
  • olc
    Dans 2 mars 2017 à 14 h 08 min

    me concernant, les ça va des autres m’ont, fut un temps, sans que je puisse pourtant l’expliquer, littéralement incommodés.
    j’avais l’impression d’une immixtion une intrusion dans mon moi, mon intimité, comme un ça va de torture, comme si un tortionnaire demandait ça va au torturé… comme si ce ça va avait une telle charge sémantique(toxique) qu’il en était lui même non plus (relativement) neutre comme la majorité des ça va du monde mais toxique, comme si ces ça va m’empoisonnaient..? allez savoir .

    Reply

Commentez pour funckytown Cancel Reply