« Marketer son écriture » de Fredéric Wauters

Par Patricia Des livres, Non classé Aucun commentaire sur « Marketer son écriture » de Fredéric Wauters

Frederic Wauters a récemment publié « Marketer son écriture » chez Duculot/DeBoeck.

Si vous êtes un apprenant, ce livre vous est destiné. Il vise les étudiants en cours de formation ainsi que les professionnels qui veulent apporter à leur écriture l’efficacité qui lui manque.

Si, en tant qu’enseignant, vous formez vos élèves/ étudiants dans le domaine de l’écriture, ce livre vous intéressera également : il est clair, abordable, méthodique, didactique et recèle une quantité de conseils et de trucs nécessaires en matière d’écriture professionnelle. Frederic Wauters offre, en effet, une approche utilitaire de l’écriture telle qu’on l’envisage peu dans le monde de l’enseignement alors qu’elle s’avère indispensable dans celui du travail.

Frederic Wauters

Frederic Wauters

Marketer son écriture – L’auteur et ses choix

Enseignant lui-même, l’auteur adopte une attitude discrète et bienveillante : il s’adresse directement à son lecteur et le guide à travers les étapes d’un parcours qui demande de la rigueur… si l’on veut atteindre son objectif communicationnel.

Là où Pierre Guilbert vise la communication en général, et met l’accent sur l’incidence de l’acte de communication sur son destinataire, Frederic Wauters s’attarde plutôt sur les étapes du processus d’écriture et les passages obligés pour un écrit réussi. Dans la mesure où l’écrit professionnel actuel inclut également le web, il intègre cette dimension à son livre et y consacre un chapitre spécifique à la fin.

Pédagogiquement, Frederic Wauters est congruent par rapport aux conseils qu’il dispense. En effet, si, pour préserver l’intérêt du lecteur, il suggère de varier le style, la structuration, le ton, etc., l’auteur met en pratique ses propres conseils. Résultat ?

Un livre, certes, didactique mais au style alerte et très agréable à lire :

  • sa mise en page est variée,
  • il recèle de nombreux encadrés apportant des tuyaux, des mises en perspectives, des anecdotes,
  • L’auteur allie sobriété et traits d’humour témoignant par là d’une chouette empathie envers son lecteur /apprenant. C’est, en effet, en procurant à ce dernier une expérience de qualité qui allie plaisir et intérêt qu’on l’aide le mieux à intégrer à sa pratique quotidienne ces aspects nécessaires à l‘écriture professionnelle.

« Marketer son écriture » et la stratégie des petits pas

Quand on n’est pas habitué, écrire, c’est tout un monde. Il en va de même quand on doit changer ses pratiques d’écriture, ce qui est aussi un apprentissage.

Si écrire paraît si compliqué, c’est parce cet acte est souvent envisagé de façon massive et simpliste : on l’appréhende comme une montagne à escalader – et on déclare qu’on n’est pas doué – alors qu’il faut plutôt procéder par étapes… comme on le fait pour tout apprentissage.
Même les experts reconnus n’écrivent pas d’un jet !
Il suffit de voir comment certains copywriters légendaires évoquent la façon dont ils procèdent pour produire des messages qui vendent : c’est un véritable artisanat qui résulte d’une alchimie méthodique.

Alors !? Si les experts s’y collent, a fortiori, les apprentis ont intérêt à se plier à cette discipline qui est, certes, un peu inconfortable : changer ses habitudes, c’est toujours douloureux ; mais les résultats feront sérieusement la différence.

Ce qu’éludent souvent les représentations stéréotypées de l’écriture, c’est l’amont de l’acte d’écrire : on oublie ce qu’il y a avant de prendre son stylo ou avant de se mettre devant son clavier.
Eh oui ! Avant, de s’y mettre, il y a tout un travail à effectuer dont Frederic Wauters détaille les étapes.
Il fournit des illustrations, des explications, élabore un exemple fictif qu’il développe sur une série d’étapes… Bref, le lecteur est gâté.

Les six honnêtes serviteurs

On découvre ainsi que, pour faire un travail de qualité, il s’agit de circonscrire son sujet en recourant à la méthode des « six honnêtes serviteurs », une expression espiègle empruntée à Kipling et dont vous découvrirez la signification en lisant Marketer son écriture. Il s’agit ensuite de collecter l’information, de la traiter, notamment en préparant son plan. Et puis vient le travail d’écriture.

Là encore, l’auteur fait preuve d’empathie envers son lecteur. Ecrire, certains peuvent, en effet, appréhender cet acte comme une véritable épreuve.

L’angoisse de la page blanche

Dans ce chapitre, l’auteur envisage des solutions qui relèvent plus du conditionnement mental que des techniques d’écriture au sens propre : quand il y de la résistance, il faut parfois prendre du recul et faire le nécessaire en termes d’attitudes pour favoriser le succès de son projet.
Frédéric Wauters préconise donc d’adopter des rites d’écriture et de mettre en place un contexte et des séquences de comportements qui vont aider le mental à se plonger de façon fluide dans l’acte d’écrire.
Et puis, à ce stade, l’écrivant peut aussi se rassurer en s’appuyant sur le travail considérable effectué en amont. En principe, quand on en est au stade de l’écriture, comme on dit, « il n’y a plus qu’à… »

Une fois le travail d’écriture réalisé, il s’agit de peaufiner, une étape qui demande recul et humilité : après tout, l’écriture professionnelle a pour objectif d’être utile et de faire effet ; le talent de l’écrivant est là pour servir son objectif, non son narcissisme.

Ecrire pour le web

Enfin, l’auteur envisage les différents aspects de l’écriture web. Ce chapitre est indispensable compte tenu du formidable levier qu’internet représente pour les entreprises.
Il aborde la dimension marketing de l’écriture web : c’est un aspect incontournable puisqu’aujourd’hui, les entreprises peuvent être en contact direct avec leur cible.
Elles sont dès lors amenées à déployer des stratégies pour capter l’attention, la maintenir, fidéliser leurs visiteurs. Elles peuvent se référer à des statistiques qui leur permettent d’apprécier la qualité de ces stratégies, les corriger, les réitérer, pourvu que l’internaute reste et se convertisse en prospect et, idéalement, en client.

Frédéric Wauters aborde la question

  • de la cohérence de la ligne que prend en charge la charte éditoriale,
  • la structuration des publications,
  • le référencement qui a pour objet d’optimiser le texte de manière à procurer à l’internaute une expérience de qualité, ce qui, heureusement, est actuellement l’objectif des moteurs de recherche,
  • etc.
Marketer Son Ecriture - Frederic Wauters

Marketer Son Ecriture – Frederic Wauters

Réseaux sociaux et curation

« Marketer son écriture » explore ensuite les réseaux sociaux les plus en vogue en francophonie et – sujet inhabituel mais nécessaire – il aborde la question de la curation.
La curation est un comportement assez neuf et, cependant, très valorisant pour les entreprises.
Il s’agit de s’abonner à des moteurs de recherche, principalement sur base de mots-clés liés à l’activité de l’entreprise.
Ce faisant, cette dernière s’informe sur l’actualité de son domaine en étant dispensée des recherches fastidieuses auxquelles elle était autrefois astreinte. Dans la foulée, elle partage l’information avec sa communauté à qui elle apporte des contenus de valeur tout en se positionnant comme une entreprise engagée dans une dynamique évolutive.

Si les matières liées aux technologies de l’information évoluent à une vitesse qui disqualifie rapidement tout propos, le livre de Frederic Wauters a le mérite de prendre en compte ce domaine devenu incontournable dans la vie des entreprises.

L’auteur clôture son ouvrage en fournissant quelques outils (disponibles via le web) qui faciliteront la vie des écrivants apprentis et affranchis.

En bref, « Marketer son écriture » est un livre nécessaire à ceux qui veulent évoluer en matière d’écriture professionnelle. Il les guide avec une attention bienveillante doublée de pédagogie et d’humour en traçant la voie avec clarté et minutie.

Patricia Mignone

 

Vous avez apprécié ce billet?

Recevez un e-book gratuit qui va vous aider
à augmenter le taux de lecture de vos articles de blog
et le taux d’ouverture de vos emails!

Ecrivez des titres qui cartonnent!

  • Partager

Commentez