Les fautes d’orthographe en entreprise : une matière délicate!

Par Patricia communication efficace, correction, Non classé 4 commentaires sur Les fautes d’orthographe en entreprise : une matière délicate!

Il y a les « cools » et les « pas cools ».
Ceux qui s’occupent du contenu et se fichent du reste… et ceux qui ont besoin que le contenu soit bien emballé pour être heureux.
Sur Facebook, tous les points de vue se valent ou presque. Sur Linkedin, nettement moins. Et en entreprise, plus du tout. En effet – la presse en témoigne régulièrement –les lacunes en orthographe nuisent à l’image des entreprises au point d’être carrément un frein à l’embauche.

Les fautes d’orthographe en entreprise. Sur Facebook : l'alternative fond/forme au coeur du débat

Sur Facebook : l’alternative fond/forme au coeur du débat

 

Les fautes d’orthographe en entreprise

Une entreprise ne peut pas prétendre à l’excellence si sa vigilance n’est pas constante.
C’est simple : du point de vue de l’effet, le résultat d’une orthographe lacunaire peut tout simplement être désastreux.
Que se passe-t-il quand le consommateur, les fournisseurs, partenaires constatent des fautes ?
Ils font tout simplement une inférence : « si je constate ce genre de complaisance quand il s’agit de communication – c’est à dire de rapport au client, au prospect, aux partenaires – à quel genre de complaisance dois-je m’attendre en ce qui concerne la prestation ? ».
Les voilà donc légèrement refroidis quand il s’agit de poser l’acte d’achat ou de sceller un engagement.

Entre expression et communication

Ce qui sépare les cools et les pas cools, c’est la différence entre expression et communication.
Expression : « Voilà ce que j’ai à dire ! Qui m’aime me suive ! »
La communication présente d’autres enjeux. Particulièrement la communication d’entreprise.

Au centre de la communication d’entreprise, se trouve la cible, la personne à qui vous vous adressez.
L’entreprise communique en vue d’infléchir l’opinion ou de susciter un acte (d’achat, of course !) de la part de sa cible. Pour ce faire, elle adopte son langage, sa vision, son vocabulaire.
Cela dit, l’orthographe fait figure d’exception : si la cible fait des fautes d’orthographe, il ne s’agit pas, pour autant d’en faire ! L’orthographe, c’est un absolu qu’on est prié d’honorer.

Storytelling et hypnose

L’actualité du marketing est au storytelling.
J’en ai parlé plusieurs fois – par exemple dans mon billet sur le smoothie Innocent et dans l’article consacré au posilandaisentendre ou lire des histoires vous plonge dans un état bienheureux dont vous ne souhaitez qu’une chose : qu’il se prolonge ! Pour exprimer les choses littéralement, c’est un état hypnotique. Or, pour beaucoup, une faute d’orthographe agit comme une bourrasque dans votre cerf-volant : elle le retourne et le fait tomber ; vous êtres brutalement tiré de votre état de félicité suave : alors que vous étiez prêt à vous abandonner, vous êtes soudain coupé dans votre élan. Frustrant, non ?
L’histoire que vous racontez vise à mettre votre interlocuteur en confiance. Or, les fautes d’orthographe créent de la distorsion, de la disharmonie. Ce sont des défauts dans le tableau qui vous ravalent au rang de deuxième choix : vous y perdez votre crédit.

Regardez ce que ça donne quand tout n’est pas contrôlé dans le détail : l’entreprise affiche un manque de professionnalisme risible.

Les fautes d’orthographe en entreprise. La Redoute et ses gaffes

La Redoute et ses gaffes

Certes, nul n’est à l’abri d’une erreur. Au sein d’une entreprise, il convient cependant de mettre en place des processus de supervision des contenus de manière à éviter des gaffes préjudiciables à la crédibilité de l’entreprise.

 Patricia Mignone

  • Partager
  • Speciman
    Dans 12 juin 2015 à 19 h 00 min

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, et il faut penser également aux cadres – j’en ai rencontré – qui n’ont pas seulement des problèmes d’accords ou de grammaire, mais de français en général, et de vocabulaire en particulier.
    Malgré d’excellentes compétences professionnelles, le travail au quotidien peut être néanmoins pour eux une vraie souffrance : ils rencontrent de permanentes difficultés pour écrire un mail, voire exprimer clairement et précisément leurs idées.
    Là, un coaching en entreprise et une formation professionnelle personnalisée sont réellement efficaces pour pallier ces déficiences : le but à atteindre n’est pas aussi compliqué qu’on l’imagine. Pensez-y !

    Reply
    • Patricia Mignone
      Dans 14 juillet 2015 à 9 h 35 min

      Bonjour
      Merci pour votre réaction.
      Le truc, c’est qu’on se heurte à un problème d’image de soi : suivre une formation pour acquérir de nouvelles compétences, ça ne vous met pas en cause. Suivre une formation pour mettre à jour des compétences de base comme la maitrise de la langue, selon la personnalité, ça peut porter atteinte à l’estime de soi et freiner la personne dans l’éventualité d’un tel projet.

  • salle de sport lille
    Dans 17 octobre 2016 à 10 h 26 min

    Merci de vos conseils, excellent article

    Reply
    • Patricia Mignone
      Dans 28 décembre 2016 à 20 h 01 min

      Merci d’apprécier, Josephine 🙂

Commentez